CBD Effets Secondaires - Quels sont les risques ?

Le CBD cannabidiol est reconnu pour ses nombreuses vertus et bienfaits pour le corps et l’esprit. Cette molécule, dès lors qu’elle est consommée, va agir de manière plus ou moins efficace pour guérir certains maux ou troubles chez l’individu.

Pour voir tous les bienfaits connus du CBD à ce jour, nous vous invitons à consulter cet article.

Il est vrai, le CBD fait quelque peu polémique. Cela vient notamment du fait qu’il provient du chanvre (la plante du cannabis), utilisé généralement comme drogue et psychotrope. Le problème étant que le CBD est confondu avec une autre molécule composante du chanvre, et appartenant à la même famille moléculaire (la famille des cannabinoïdes) : le THC.

Bien qu’elles proviennent toutes les deux de la fleur du chanvre, CBD et THC n’ont pourtant rien à voir.

Le cannabidiol, contrairement au THC, n’est pas une substance toxique, ni néfaste pour l’Homme. Mieux que ça, le CBD est un régulateur, pour ne pas dire un annihilateur (ou antagoniste) du THC, qui en réduit les effets néfastes.

Il est vrai que le cannabidiol reçoit bon nombre de louanges, et est d’ailleurs utilisé pour se bienfaits depuis des millénaires !

En revanche, en consommer n’est pas sans risque… Bien que nous prônions la démocratisation du CBD, il faut être objectif sur certains points. Oui, le CBD peut comporter des risques pour la santé.

C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

Sommaire

Trop consommer de CBD : c’est risqué ?

Oui. Une consommation excessive de CBD comporte des risques pour la santé. En fait, c’est comme tout ! Il n’est jamais recommandé d’abuser des bonnes choses.

Si vous vous dites que « plus vous en consommez, et mieux vous irez » … c’est faux !

Le CBD doit être consommé de façon modérée. Si vous voulez des effets optimaux, vous ne devez ni trop en prendre, ni pas assez.

Pour éviter tout risque de surdosage, ou au contraire, éviter de risquer de ne ressentir aucun effet, il est important d’adapter votre consommation de CBD en fonction de votre profil.

En fonction de votre âge, de votre sexe, de votre poids, de votre état de santé général, ou de votre organisme tout simplement, les effets différeront pour une même dose de CBD.

Nous recommandons à tous ceux et celles qui souhaitent acheter du CBD, de commencer par une dose légère, et d’optimiser vos prises en fonction des résultats apportés. Si vous sentez que tant de grammes de cannabidiol ne vous ont pas fait assez d’effet, alors augmentez petit à petit le dosage, jusqu’à trouver la « posologie » parfaite pour vous.

Trop consommer de CBD d’un coup, peut avoir un effet contraire à celui que vous étiez venu rechercher.

Il faut également savoir que le CBD est lipophile. Cela signifie qu’il se fixe très facilement sur les tissus gras (tissus adipeux) de votre corps. Jusqu’ici ça va. Le problème est que les molécules de cannabidiol ne s’éliminent pas aussi facilement, pour ne pas dire très lentement.

Ainsi, si vous en consommez trop, et trop souvent, vous allez accumuler dans vos tissus une trop grande quantité de CBD, ce qui peut « engorger » votre système nerveux (qui pour rappel est riche en récepteurs cannabinoïdes).

Vous devez alors laisser le temps à votre organisme d’éliminer les molécules, avant de reprendre, pour ne pas stocker une trop grande quantité de CBD dans votre corps.

Le CBD, risqué pour certaines personnes

Effectivement, le CBD n’est pas recommandé pour tous ! De base, un individu en bonne santé, n’a pas besoin d’agir sur ses récepteurs, et doit laisser Dame Nature faire correctement son travail.

En partant du principe qu’un corps sain (sans problème particulier) se régule tout seul et a la capacité de fonctionner normalement sans l’aide de substance complémentaire, il n’est pas nécessaire d’interférer ce bon fonctionnement.

C’est pourquoi en période de grossesse, les femmes enceintes ne doivent pas consommer de substance étrangère comme le CBD. Cela risquerait d’entrainer une forme de dérèglement de ses différents systèmes (nerveux et endocannabinoïdes notamment), essentiels à l’auto-régulation du corps.

On peut alors facilement imaginer que le CBD, en période de grossesse, pourrait avoir un impact sur le développement du fœtus et du bébé. Le cannabidiol entraverait notamment le développement du cerveau chez l’enfant.

Même si cet impact peut être minime, le risque zéro doit être pris.

Le CBD constitue également un risque pour les patients sous traitements médicaux.

La prise de CBD en supplément d’un traitement, n’est pas recommandé. En effet, cela peut avoir un impact négatif sur le patient, dû au fait que le cannabidiol ralentirait le processus d’élimination de certains médicaments. Cela pourrait alors altérer votre traitement, et vous conduire à des risques de santé plus grave.

Il est préférable de consulter votre médecin avant d’envisager la prise de CBD.

Les personnes aux problèmes cardiaques et artériels, doivent également éviter de consommer du cannabidiol. Une trop forte dose de CBD peut être risqué et dangereux.

Vous devez être très attentif quant au dosage que vous prenez, et adapter votre consommation petit à petit en fonction des réactions sur votre organisme.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de ne pas prendre de risque, et d’en parler en amont avec un professionnel de la santé averti.

Le CBD n’est pas un médicament. En France, il est simplement considéré comme un complément alimentaire.

De même, il est interdit de fumer du CBD, au risque d’encourir des poursuites judiciaires. Fumer du cannabidiol, vous l’imaginez, entraine également des risques de santé accrus, puisque vous détérioriez l’état de vos poumons, et pas que (risques de cancers multiples, risques cardiovasculaires, etc.) …

Des risques d’être contrôlé positif aux tests de stupéfiants ?

A priori, il n’y a pas de risque d’être contrôlé positif si on vous soumet à un test de dépistage aux drogues et stupéfiants.

Les appareils permettant de savoir si vous avez consommé des stupéfiants (comme le test de la languette ou la prise de sang par exemple), s’appuie sur le taux de THC présent dans votre corps.

Ces tests savent faire la différence entre THC et CBD. Le CBD n’étant pas considéré comme illégal, il n’y a pas grand risque à encourir lors d’un contrôle / dépistage.

Nous le rappelons, c’est la consommation de THC (une des nombreuses molécules du chanvre) qui est prohibée, notamment en raison de ses effets psychotropes et de sa nature addictive.

Si vous consommez des produits CBD ne contenant pas de trace de THC, vous serez (normalement) contrôlé négatif aux tests.

Quoiqu’il en soit, nous vous déconseillons vivement de ne pas consommer de CBD, ou n’importe quelle autre substance, avant de prendre la route ! Vous pourriez constituer un risque pour vous, mais également et surtout pour les autres.

Dernier conseil :

  • Préférez des produits CBD ne contenant pas de THC, ou peu (c’est-à-dire moins de 0.2% de THC).
  • Fournissez-vous de produits à base de cannabidiol 100% naturels, issus de l’agriculture biologique et conformes aux normes et règlementations européennes.
  • Choisissez des produits CBD sains, sans pesticides, ni OGM ou autres substances nocives, pour une consommation sans risque !